Wasteland City

La premiere communautée Post-Apocalyptique !!!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MAD MAX

Aller en bas 
AuteurMessage
Frost
Admin
avatar

Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: MAD MAX   Jeu 9 Nov - 14:23

Mad Max est une série de trois road movies de science-fiction australiens réalisés par George Miller. L'univers des films est un pays ayant une société organisée décadente et de grands espaces déserts occupés par des hordes sans foi ni loi. Mad Max est représentatif d'un certain courant du cinéma australien.

Un quatrième film (Mad Max IV: Fury Road) est en préparation ; il était prévu pour 2006, mais le projet semble abandonné.

Mad Max, 1979

Synopsis
Dans un futur proche, les grandes nations sont entrées en guerre pour le pétrole ; exaspérées par la situation de crise, les populations se sont révoltées, les nations essaient de maintenir un semblant d'ordre tandis que des bandes de délinquants sillonnent les routes (note : ces éléments ne sont connus que dans Mad Max II).

Max Rockatansky (Mel Gibson) est un policier de la route, un « bronze » (en référence à la couleur de sa plaque de service). À bord de son Interceptor (une Ford Mustang Falcon hardtop V8 Turbo de 5,7 litres de cylindrée), il est chargé de faire régner la sécurité et de combattre les bandes de pirates de la route ; il fait équipe avec le motard Jim « Mother » Goose (« Mère l'Oie », surnom traduit par « le Gorille » en français, incarné par Steve Bisley). Sa meilleure arme est son sang froid, qui lui permet de faire « craquer » ses adversaires lors d'impressionnants face à face routiers.

Son chef veut faire de lui un héros, mais il est fatigué et pense partir de la police. Il part en vacances avec sa femme et son fils, pour réfléchir. Mais sur la route, il rencontre justement une bande dont il a tué un des membres, le Nightrider (l'Aigle de la Route, en français)…


Commentaire
Le pays est indéterminé (on sait juste qu'ils parlent anglais et roulent à gauche), la police porte le nom de MFP, Main Force Patrol, pas plus explicite. George Miller a donc choisi de placer l'action n'importe où, c'est-à-dire ici et demain ; le cadre général n'est pas connu, il ne sera présenté que dans Mad Max II, le film apparaît de fait comme une évolution de la situation actuelle des pays développés.

La première image est celle du Halls of justice, ce qui introduit le thème de la justice et d'une société organisée. Mais dès la première scène, on comprend que tout se délabre : les bâtiments sont en ruine, la radio de la police est occupée en permanence par une opératrice donnant des recommandations naïves et des consignes décalées par rapport à la réalité, tandis que la principale occupation des policiers consiste à se rincer l'œil avec la lunette de leur arme de service.

En fait, la violence de la société reflète la violence de l'État, les représentants de l'État sont aussi fous que les criminels, la seule différence est qu'ils ont une plaque de bronze au revers du blouson.

Bien que l'histoire soit très violente, George Miller a l'intelligence de n'en montrer quasiment rien (les deux seules images réellement violentes ne durent que quelques secondes) et de laisser le spectateur deviner ce qui se passe. On est bien loin de la violence esthétisée et complaisante (la violence n'est pas belle donc elle n'est pas montrée, mais elle existe donc n'est pas ignorée), et des conventions aseptisées (pas de gentil ni de méchant, pas de héros mais un fou, « Mad » Max).

Le film s'inspire sur plusieurs aspects du film Point limite zéro (Vanishing Point, 1971) de Richard Sarafian.


Fiche technique
Titre : Mad Max
Réalisation : George Miller
Scénario : George Miller et Byron Kennedy
Musique : Brian May
Pays d'origine : Australie
Date de sortie : 1979
Format : couleur, mono, 35 mm, format ?
Genre : road movie post-apocalyptique
Durée : 93 minutes
(ce)

Distribution
Mel Gibson : « Mad » Max Rockatansky
Joanne Samuel : Jessie Rockatansky, sa femme
Brendan Heath : Sprog Rockatansky, leur fils
Hugh Keays-Byrne : Toecutter (le chef de la bande de motards)
Steve Bisley : Jim « mother » Goose (« le Gorille »), motard de la MFP
Tim Burns : Johnny the Boy
Roger Ward : Fifi McAffee, le capitaine de la MFP
Lisa Aldenhoven : infirmière
David Bracks : Mudguts
Bertrand Cadart : Clunk
David Cameron : Barry, le mécanicien de la MFP
Robina Chaffey : chanteuse du club Sugartown
Stephen Clark : Sarse
Mathew Constantine : Toddler
Jerry Day : Ziggy
Reg Evans : chef de gare
Vincent Gil : Crawford « Nightrider » Montizano (l'Aigle de la Route)
Lulu Pinkus : la copine du Nightrider

Mad Max 2, 1981

Mad Max 2: The Road Warrior


Synopsis
Max est maintenant un solitaire qui sillonne les routes de ce pays livré à la violence. Sa route croise une communauté qui gère une raffinerie et qui est assaillie par une bande, menée par le seigneur Humungus. À court de carburant, il décide de les aider en échange de quelques bidons.


Commentaire
Contrairement au film précédent qui avait un contenu assez politique, on est ici dans un film de type post-apocalyptique plus classique, où la violence est un peu plus explicite. Plus de trace d'un État organisé, on est dans le cadre d'une guerre de clans, une sorte de western mécanisé.


Fiche technique
Titre : Mad Max 2 (Mad Max 2: The Road Warrior)
Réalisation : George Miller
Scénario : George Miller, Terry Hayes et Brian Hannant
Musique :
Pays d'origine : Australie
Date de sortie : 1981
Format : couleur, mono, 35 mm, format ?
Genre : western post-apocalyptique
Durée : 91 minutes

Distribution
Mel Gibson : « Mad » Max Rockatansky
Bruce Spence : le pilote de l'hélicoptère (Gyro Captain)
Michael Preston : Pappagallo
Max Phipps : Toadie
Vernon Wells : Wez
Kjell Nilsson : le seigneur Humungus
Emil Minty : l'enfant sauvage
Virginia Hey : la femme guerrière
William Zappa : Zetta
Arkie Whiteley : la copine du pilote
Steve J. Spears : le mécanicien
Syd Heylen : Curmudgeon
Moira Claux : Big Rebecca
David Downer : Nathan
David Slingsby : l'homme tranquille
Harold Baigent : voix du narrateur


Mad Max 3 : Au-delà du dôme du tonnerre, 1985



Mad Max Beyond Thunderdome


Synopsis
Une guerre nucléaire a achevé la société mourante, les hommes s'organisent sous la forme de tribus qui luttent pour leur survie. Alors qu'il sillonne le désert dans son chariot tracté par des chameaux, Max se fait agresser et voler ses biens. En poursuivant ses voleurs, il arrive dans une ville, Bartertown, littéralement « la ville du troc » (Trocpolis). Cette ville, dédiée au commerce, est régie par Aunty Entity (Entité, Tina Turner), qui organise un début de civilisation en remplaçant le vol par le troc. Dans cette ville, les conflits et querelles interpersonnels sont réglés par un duel à mort dans une arène, le Dôme du Tonnerre (Thunderdome), afin d'éviter des vengeances, luttes de clans et vendetta qui mèneraient à l'effondrement de cet embryon de société. La société est soumise à des règles simples rédigées par Aunty Entity sous la forme de slogans : « two men enter, one man leave » (« deux hommes entrent, un homme sort », pour les duels à mort dans le Dôme du tonnerre) ou encore « bash the deal, face the wheel » (« viole l'accord, affronte la roue », la condamnation étant choisie au hasard par une parodie de loterie).

La ville est alimentée par du méthane créé à partir du lisier de porcs, élevés sous la ville. L'élevage et l'usine à méthane sont dirigés par Master Blaster (« Maître Bombe »), un couple formé par un colosse débile (Blaster) et un nain intelligent (Master). Lorsqu'il a un conflit avec Aunty Entity, Master décrète un embargo et coupe l'alimentation en énergie de Bartertown.

Max découvre, en arrivant dans cette ville, que la renaissance de la civilisation s'accompagne de celle des intrigues politiques. Y a-t-il un avenir au-delà du Dôme du Tonnerre, c'est-à-dire au-delà de Bartertown ? Mais aussi, doit-on recréer une société similaire à celle qui a failli ?


Commentaire
Après avoir exploré le western, George Miller revisite le péplum. Le film paraît plutôt aseptisé par rapport aux deux premiers opus, mais cela correspond aussi à la renaissance d'un monde civilisé. Au-delà du Dôme du Tonnerre, on trouve une communauté isolée d'enfants, qui pourrait être inspirée par Sa Majesté des mouches de William Golding, et qui incarne un espoir de fonder un monde neuf sans le passif qui aurait été transmis par les adultes.

Le film comporte plusieurs références au premier de la série, comme le joueur de saxophone ( la femme de Max jouait du saxophone ), ou bien l'évocation du métier de Max avant la guerre nucléaire ; il se conclut par la chanson de Tina Turner, We Don't Need Another Hero (« nous n'avons pas besoin d'un nouveau héros »), qui fait écho à la phrase du capitaine de la police « Fif » McAfee dans le premier film : We're gonna giv'em back their heroes (« on va leur en redonner, des héros »).

Le film comporte quelques références à la culture française :

un des gardiens de Bartertown chante l'air du torréador du Carmen de Bizet ;
le disque écouté par les enfants lors de la fuite de Bartertown et un cours de français.
George Miller situe pour la première fois le lieu de l'action, l'Australie, puisque l'on aperçoit les ruines de l'Opéra de Sydney.


Fiche technique
Titre : Mad Max 3 : Au-delà du dôme du tonnerre (Mad Max Beyond Thunderdome)
Réalisation : George Miller et George Ogilvie
Scénario : George Miller et Terry Hayes
Musique :
Pays d'origine : Australie
Date de sortie : 1985
Format : couleur, mono, 35, 70 mm, format ?
Genre : péplum post-apocalyptique
Durée : 107 minutes
(ce)

Distribution
Mel Gibson : « Mad » Max Rockatansky
Tina Turner : Entité (Aunty Entity)
Bruce Spence : Jedediah, le pilote
Adam Cockburn : Jedediah Jr.
Frank Thring : le collectionneur
Angelo Rossitto : Master (le nain)
Paul Larsson : Blaster (le colosse)
Angry Anderson : Ironbar
Robert Grubb : le tueur de cochons
George Spartels : Blackfinger
Edwin Hodgeman : Dr. Dealgood
Bob Hornery : le marchand d'eau
Andrew Oh : Ton Ton Tattoo
Helen Buday : Savannah Nix
Mark Spain : Mr. Skyfish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://postapo.darkbb.com
benf35

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: MAD MAX   Jeu 16 Nov - 11:36

Je l'ai jamais vu mais rien que la veste en cuir que j'ai vu çà me donne envie Cool $
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moimy2

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 35
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: MAD MAX   Jeu 16 Nov - 12:23

en plus elle ressemble a la veste en duir dans fallout Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benf35

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: MAD MAX   Jeu 16 Nov - 12:40

oui, c pour ca que j'ai dis çà, y a comme un air de famille oui^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moimy2

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 35
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: MAD MAX   Ven 24 Nov - 11:04

ça serai cool si un jour fallout sort en film non? qu'est-ce que vous en pensez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frost
Admin
avatar

Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: MAD MAX   Sam 25 Nov - 2:59

Aaaaaaaaaaaaaaaaah !!! le nombre de fois que ça ma traversé l'esprit... même d'en réaliser un amateur... moi je sur la region parisiene...je sais pas vous mais c'est pas trop bon les decors...

Ha fallout...une serie t-el les seigneurs des aneaux...3 film voir plus de 3h... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://postapo.darkbb.com
Frost
Admin
avatar

Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: MAD MAX   Lun 27 Nov - 13:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://postapo.darkbb.com
Frost
Admin
avatar

Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: MAD MAX   Lun 27 Nov - 13:34

J'attend avec impatiente mon coffret, je l'ai enfin acheté...sa fait tellement longtemp que je les ai pas tous vu...(1 an cheers )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://postapo.darkbb.com
Frost
Admin
avatar

Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: MAD MAX   Lun 11 Fév - 13:31

D'ailleur, ce n'est pas Mad Max qui ressemble a Fallout, mais L'inverse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://postapo.darkbb.com
moimy2

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 35
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: MAD MAX   Jeu 14 Fév - 11:40

oui c'est vrai ^^ mais quand je regarde la veste en cuir j'ai l'impression que c'est le contraire lol alors que ce n'est pas le cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MAD MAX   

Revenir en haut Aller en bas
 
MAD MAX
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wasteland City :: Les films :: FILMOMATIC-
Sauter vers: